COVID 19: le Point au 24 avril 2020

Chères Consœurs, Chers Confrères,

Vous trouverez, ci-joint, quelques informations concernant la crise sanitaire actuelle.

1. DECONFINEMENT

Le Président de la République a annoncé le déconfinement à compter du 11 mai 2020 si la situation le permet.
Il semblerait que ce déconfinement soit national et non régional tel qu’imaginé initialement.
Aucune stratégie sur la possibilité de déplacement ou de circulation interrégionale n’a pour l’instant été évoquée.

Nous espérons que ce déconfinement ne sera autorisé que si les chiffres des patients hospitalisés et en réanimation observent une baisse significative et durable.

Dans le même temps l’aveu d’échec sur les moyens de protection reste entier, nous sommes en attente de moyens de dépistage plus nombreux et de la validation des tests sérologiques. En l’absence de ces derniers toute mesure de déconfinement nous semble dangereuse.

Nous souhaitons que la médecine ambulatoire soit directement et réellement associée à l’accompagnement de ce déconfinement.

2. MALADIE PROFESSIONNELLE

La reconnaissance en maladie professionnelle pour l’ensemble des professionnels de santé est confirmée.
Un décret devrait permettre une déclaration sur un mode simplifié.

3. REPRISE SCOLAIRE

Elle se fera sur la base du volontariat des parents avec par ailleurs une possibilité d’un droit de retrait de certains enseignants.
Le médecin n’a en aucun cas à fournir un certificat d’aptitude à reprendre le travail ou un certificat de non contagion.

4. SECRET MEDICAL

Une certaine pression est exercée sur nos confrères de la part des directeurs d’établissements, notamment en EHPAD et en secteur médico-social, afin d’obtenir la liste des salariés potentiellement contaminés par le COVID-19. Il n’y a aucune dérogation au secret médical, le médecin prescripteur doit être destinataire des résultats et ne peut en aucun cas les transmettre à la Direction de l’établissement.

Concernant les demandes de renseignements émanant de l’ARS, elles ne peuvent pour l’instant être nominatives (en attente de précision du Ministère de la Santé).

5. PLAN BLANC

Le Plan blanc ne sera désactivé le 11 mai 2020 que si le nombre de patients hospitalisés en réanimation est inférieur à 2500 à l’échelon national.
Cela pose le problème de la reprise d’activité des praticiens en secteur privé utilisant un plateau technique. Aucune levée partielle n’est pour l’instant envisagée.

6. EXPERTISES

Certaines expertises vont pouvoir être réalisées, ceci ne concernera que les expertises « en face à face », les expertises avec contradictoire ne permettent pas de respecter les mesures de sécurité recommandées. Un texte plus précis est en attente.

7. SECURITE

La crise sanitaire modifie la physionomie de la délinquance induisant le risque de recrudescence de vols de certains produits ou matériels et d’agressions sur les personnels de santé.

La Gendarmerie a lancé une opération visant à apporter une réponse globale aux menaces qui pèsent sur le monde médical.
Cette opération consiste à centraliser les informations et adopter les mesures préventives, dissuasives ou répressives adaptées. Elle est coordonnée dans le Var par le groupement de Gendarmerie de La Valette du Var. Vous pouvez, si vous le souhaitez, enregistrer vos coordonnées sur la base de données SIP (formulaire en pièce jointe).

Cette procédure ne concerne actuellement que les communes en zone gendarmerie soit tout le département excepté les communes de Toulon, Ollioules, La Seyne sur Mer, le Revest, Bandol, Sanary, Six Fours, Saint Mandrier, Hyères, La Garde, Le Pradet, Carqueiranne, La Valette du var, Draguignan, Trans en Provence, Fréjus, St Raphael.

Nous vous informerons dès que possible des procédures mises en place pour les communes couvertes par la police nationale.

Nous vous remercions par ailleurs de nous adresser une fiche de signalement pour tous les actes d’incivilité ou d’agression dont vous pourriez être victime.

8. ENTRAIDE

Le risque d’épuisement professionnel, les difficultés administratives, personnelles et économiques sont en augmentation pendant cette période de crise sanitaire et pourront apparaitre au décours de cette phase aiguë.
De ce fait nous vous recommandons de ne pas hésiter à appeler le numéro vert de l’entraide ordinale qui s’est organisée pour répondre à toutes les demandes : 0800 288 038.
Par ailleurs nous vous adressons, en pièce jointe, une fiche avec différents éléments pour vous aider dans vos démarches.

Confraternellement,

Docteur Jean-Luc LE GALL
Président
Conseil Départemental du Var de l’Ordre des Médecins