- Centres de consultation Covid-19

CENTRES DE CONSULTATIONS COVID-19

Des structures d’accueil de patients susceptibles d’atteinte par le COVID-19 ont vu le jour ou font l’objet de projets de mise en place.

Centres ne sont pas en l’état actuel des structures de dépistages (tests).

Les patients sont invités, en cas de symptômes évocateurs du COVID-19 :
– En l’absence de signes de gravité : de contacter leur médecin traitant. A défaut, les permanences de soin ou les solutions de télémédecine sont utilisables. Après contact médical, les solutions de téléconsultations doivent être favorisés, selon les situations.
– En cas de signes de gravité (malaise, difficultés respiratoires) : appel du SAMU-centre 15
Il convient toujours de ne pas orienter les patients vers les structures d’accueil des urgences afin d’éviter le contact avec d’autres patients.

Voir les commentaires

- COVID 19: le Point au 03 avril 2020

Chères Consœurs, Chers Confrères,

Vous trouverez, ci-après, les dernières informations concernant la situation actuelle :

1. DEPISTAGE DES PROFESSIONNELS DE SANTE LIBERAUX

Nous vous informons que pour des problèmes d’organisation du Centre hospitalier de Ste Musse, les horaires de prélèvements des professionnels de santé suspects d’atteinte par le COVID-19 que nous avons mis en place sur le site de l’hôpital seront modifiés à compter du lundi 6 avril 2020.

Les prélèvements auront lieu du lundi au vendredi de 14h15 à 15h30 en salle COVID-19.

Nous vous rappelons qu’il convient de se présenter avec une ordonnance de prescription, une copie de l’attestation de droits et de la carte de mutuelle.

Nous vous mettons par ailleurs en pièce jointe la liste des laboratoires qui proposent également une filière de dépistage notamment pour les confrères n’exerçant pas sur le territoire de TPM. Il appartient aux professionnels qui le souhaitent de prendre rendez-vous avec le laboratoire afin d’organiser le prélèvement.

2. CERTIFICATS DE DECES

Pendant la période où l’état d’urgence sanitaire a été déclaré, et compte tenu des nécessités liées à la lutte contre la propagation du COVID 19, il parait possible au médecin d’établir un certificat de décès par téléconsultation (appelée télé expertise) dans les conditions suivantes :

– Un professionnel de santé se trouve près de la personne décédée et peut comme la loi le prévoit contribuer à la réalisation de la téléconsultation. Ce sera le cas dans les EHPADs.
– Le praticien dispose de l’équipement nécessaire à une téléconsultation.
– En cas de difficultés ou de doutes, le médecin indiquera à la personne qui l’a sollicité que le déplacement d’un médecin est nécessaire.

Lorsque le patient décédé est porteur de l’infection par le virus SARS-CoV-2, dans la rubrique « informations funéraires », le médecin coche les cases : 

obstacle aux soins de conservation ; 
obstacle au don du corps à la science.

3. RENFORT EN STRUCTURE HOSPITALIERE

Nous avons demandé aux services de l’Etat que les médecins libéraux, retraités ou les internes remplaçants volontaires pour apporter leur soutien aux structures hospitalières fassent l’objet d’une réquisition par l’ARS ou la Préfecture.

En cas de réquisition, le médecin est assuré par l’Etat. La réquisition a pour effet de procurer la protection de l’Etat aux médecins réquisitionnés.
Cette protection comprend la défense juridique et la garantie de dommages causés ou subis (accidents de trajet ou de service) pour les médecins.

4. MEDECINE LIBERALE

Les cabinets libéraux sont majoritairement désertés. D’une part il convient de rappeler l’importance du suivi des pathologies chroniques hors COVID-19 en favorisant la téléconsultation.
Par ailleurs les cabinets en difficultés du fait de la chute brutale de leur activité pourront bénéficier des aides gouvernementales applicables aux TPE :
– https://www.impots.gouv.fr/portail/
– https://www.urssaf.fr/portail/home/actualites/toute-lactualite-independant/epidemie-de-coronavirus–mise-en.html
– http://www.carmf.fr/

Enfin, l’entraide ordinale est à votre disposition 24h/24 : 0800 288 038

5. CENTRES DEDIES COVID-19

Une dizaine de Centres de consultations COVID-19 sont actuellement ouverts dans le VAR après agrément de l’ARS. Ces centres n’ont pas vocation à se substituer à l’organisation existante dans certains cabinet médicaux.
Leur activité doit être limitée au COVID-19 et ces centres ne sont pas non plus des structures de dépistage.

Cette nouvelle organisation en « centre ambulatoire dédiés COVID-19 » permet aux cabinets de ville de continuer à recevoir les patients asymptomatiques COVID-19 en minimisant le risque de contamination.

L’état d’urgence sanitaire étant déclaré, nous sommes confrontés à des circonstances exceptionnelles où un médecin peut intervenir, non plus sur la base de sa spécialité, mais en raison de sa qualité de médecin.
Cette intervention se fera obligatoirement au sein d’une équipe où le médecin intervenant en dehors de son champ habituel de compétences trouvera auprès de ses collègues spécialistes en médecine générale le compagnonnage qui lui sera nécessaire pour assurer les consultations circonscrites au COVID et pourra réorienter les patients vers le médecin généraliste si nécessaire.

6. SOINS PALLIATIFS ET RECOMMANDATIONS DE L’ARS

https://www.paca.ars.sante.fr/covid19-et-soins-palliatifs-les-recommandations-de-lars

Un guide déontologique pour aider à l’accompagnement de fin de vie en ville et en EHPAD est en cours d’élaboration au niveau du Conseil National.

7. AIDES UTILES A TRANSMETTRE A VOS PATIENTS

– Cellule d’écoute psychologique : 0800 13 00 00 – 7j/7 24h/24
– Numéro d’urgence violences intra familiales : 114
– Violences faites aux femmes : 39 19
– Violences faites aux enfants : 119

8. PLATEFORME TERCOVID

Vous trouverez ci-après le lien qui va vous permettre d’accéder au tutoriel d’utilisation de la plateforme Ter Covid :

Plateforme de coordination TerCOVID – Aide en ligne

Cette plateforme vous permet d’accéder aux documents que nous y déversons pour vos patients que nous faisons sortir du CHITS. Si vous le souhaitez, vous pouvez vous-même créer de nouveaux patients et organiser de la téléconsultation de façon simple.

Le Conseil de l’Ordre tente de recenser tous les médecins infectés, malades et hospitalisés.

Nous vous remercions par conséquent de nous informer de vos résultats positifs qui seront ANONYMISES.

Nous vous remercions tous pour votre implication en cette période de crise sanitaire majeure, malgré les difficultés rencontrées en particulier concernant les mesures de protection.

Nous sommes également à la disposition des confrères hospitaliers ou salariés exerçant en structure de soins qui peuvent nous faire part de leurs difficultés.

Bien confraternellement.

Dr LE GALL Jean-Luc
Président Conseil Départemental du Var de l’Ordre des Médecins
Technopôle Var Matin-Bât M 293 Route de la Seyne 83190 OLLIOULES

Voir les commentaires

- Covid 19: conseils pratiques aux médecins (qui peuvent évoluer rapidement)

Consignes
Ne pas fermer le cabinet :
Si possible mettre en place une permanence téléphonique pour filtrer et répondre aux questions des patients et des soignants selon les consignes gouvernementales.
En cas de confirmation de RDV par mail et/ou SMS, prévenir de la nécessité de ne pas être accompagné.
Protéger vos employés.
Afficher dans toutes les salles les consignes d’hygiène.

Annuler :
Toutes les consultations non urgentes;
Les consultations des patients de plus de 70 ans, sauf urgence;
Les consultations d’enfants de moins de 16 ans, sauf urgence.

Le port du masque chirurgical est indispensable pour les soignants

Espacer les rdv
Demander aux familles de ne pas venir à plusieurs en consultation
La prise en charge des maladies chroniques doit continuer; les pharmaciens peuvent prolonger les ordonnances jusqu’à fin mai 2020
Organiser au mieux les consultations pour que les patients se croisent le moins possible dans la salle d’attente
Renforcer les mesures d’hygiène dans la salle d’examen et salle d’attente
Favoriser la télémédecine au maximum
Mettre à disposition du gel hydro alcoolique à l’entrée du cabinet
Proposer un masque à tous ceux qui présentent des signes respiratoires (rhinorrhée, éternuements, toux….) ou de la fièvre
Limiter le nombre de personnes dans le cabinet (patients comme personnel); condamner 1 chaise sur 2
Consignes 3

Voir les commentaires

- L’arrêté du 14 mars 2020 autorise le pharmacien à renouveler une ordonnance expirée (traitement chronique)

https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexteArticle.do?idArticle=JORFARTI000041722941&cidTexte=JORFTEXT000041722917&categorieLien=id

Eu égard à la situation sanitaire, dans le cadre d’un traitement chronique, à titre exceptionnel, lorsque la durée de validité d’une ordonnance renouvelable est expirée et afin d’éviter toute interruption de traitement préjudiciable à la santé du patient, les pharmacies d’officine peuvent dispenser, dans le cadre de la posologie initialement prévue, un nombre de boîtes par ligne d’ordonnance garantissant la poursuite du traitement jusqu’au 31 mai 2020.
Le pharmacien en informe le médecin. Sont exclus du champ d’application du présent article les médicaments stupéfiants ou auxquels la réglementation des stupéfiants est appliquée en tout ou partie conformément à l’arrêté du 5 février 2008 susvisé.
Les médicaments dispensés en application des dispositions du présent article sont pris en charge par les organismes d’assurance maladie, dans les conditions du droit commun, sous réserve que ces médicaments soient inscrits sur la liste des spécialités remboursables prévue au premier alinéa de l’article L. 162-17 du code de la sécurité sociale.

Voir les commentaires

- Exercice sur site distinct (LME) (article 85)

Modification de l’article 85 du Code de Déontologie, avenant publié le 25 mai 2019:
– Régime déclaratif avec droit d’opposition du Conseil dans un délai de 2 mois
(remplace le Régime d’autorisation avec délai de 3 mois)
– Modalités et critères d’opposition (déjà listés).

La médecine évolue, ses pratiques aussi.
Cela signifie que désormais le médecin doit réaliser une déclaration préalable deux mois avant sa date prévisionnelle d’installation.
Le Conseil départemental ne peut s’y opposer que pour des motifs tirés d’une méconnaissance des obligations de qualité, sécurité et continuité des soins et des dispositions législatives et réglementaires.

NOUVELLE PROCEDURE DECLARATION PREALABLE D

Voir les commentaires

- La solution en cas de surcharge de travail …(médecin adjoint ou assistant)

Surcharge de travail, afflux saisonnier ou problème de santé, vous avez besoin d’un confrère qui complète votre activité, l’Ordre vous propose le « contrat de médecin Adjoint » (si le confrère est non thésé) ou le « Contrat de médecin Assistant » (si le confrère est thésé).
Ni remplaçant, ni collaborateur, ce médecin pourra épauler le généraliste débordé. Très souple, ce contrat d’assistant a tous les avantages d’un remplacement sans les contraintes d’une installation. Voir la fiche jointe:
MEDECIN ASSISTANT ET ADJOINT
Les 2 contrats:
Contrat de Médecin assistant
Contrat de Médecin Adjoint

Voir les commentaires